serieflash

Les séries que tu peux pas rater #1

La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène !

Ou de séries ?

Hello mes chats, il est grand temps que je vienne vers vous pour parler d’une grosse addiction qui me suit depuis plusieurs années : les séries !

J’ai décidé de venir vous faire partager mes séries. Le problème, c’est que j’en regarde toujours 36 000 en même temps. Du coup, pas le choix, il y a une sélection à faire à chaque article, ce qui va amener beaucoup d’articles.

Bon, trêve de blabla, allons sur le sujet principal en débutant avec 5 séries :

How To Get Away With Murder

Annalise Keating possède toutes les qualités requises chez un professeur de droit pénal. Brillante, passionnée, créative et charismatique, elle symbolise également tout ce à quoi on ne s’attend pas : sexy, imprévisible et dangereuse. Chaque année, Annalise sélectionne un groupe d’élèves, qui se révèlent être les plus intelligents et les plus prometteurs, à venir travailler dans son cabinet. Car apprendre auprès d’Annalise est l’occasion d’une vie, celle qui peut tout changer pour ces étudiants, et cela pour toujours. C’est exactement ce qui se produit lorsqu’ils se retrouvent impliqués dans un assassinat qui fera vibrer toute l’université…

Bon, j’ai voulu vous donner le plus petit résumé possible pour présenter cette série, mais je n’ai pas pu. Pour certains vous l’aurez peut-être aperçue sur M6 au début de l’été sous le nom de “Murder”.. Pour ma part, nous sommes tombés dessus par hasard. On s’est posés dans le canapé, équipés de notre super plaid et puis on est restés les yeux rivés sur l’écran. M6 a passé 4 ou 5 épisodes à la suite. Pour nous, impossible d’attendre la semaine suivante, donc on est allé chercher les épisodes en VOSTFR.

Nous voilà donc le week-end à reprendre la série.. Une grosse claque dans la tronche comme on dit. Je vous conseille, reconseille et rereconseille cette série si vous êtes fans des séries à suspense. Rien de flippant juste un suspense qui vous prend du début à la fin.
C’est mon coup de coeur de l’année, il y avait bien longtemps que je n’avais pas flashé ainsi sur une série.

Arrow

Les nouvelles aventures de Green Arrow/Oliver Queen, combattant ultra efficace issu de l’univers de DC Comics et surtout archer au talent fou, qui appartient notamment à la Justice League. Disparu en mer avec son père et “sa petite amie”, il est retrouvé vivant 5 ans plus tard sur une île près des côtes Chinoises. Mais il a changé : il est fort, courageux et déterminé à débarrasser Starling City de ses malfrats…

Hum.. Bon le résumé a tout mis en place, on est d’accord.

Déjà gros gros avantage : Oliver Queen, on en parle de sa beauté ou vraiment, on fait semblant de rien ? Non parce que personnellement, je ne me lasse pas de le voir torse nu dans cette série.
Parlons d’autres choses que le physique, je n’ai pas regardé 4 saisons juste pour ses beaux yeux (quoi que…). Sans rire, c’est une série qui me fait un peu rêver du côté des filles. Intelligentes, belles, secourues encore et encore. Mais outre ces détails peu croustillants, c’est surtout une série qui fait pas mal de flashbacks et j’aime ce principe. Nous démarrons la saison 5 et nous ne savons toujours pas le fin mot de l’histoire pour l’île chinoise.

Ce qui est bien aussi dans les séries type DC Comics ou Marvel, ce sont les liens qui sont faits entre elles. Donc conseil, si vous voulez regarder ce genre de séries essayez de les suivre toutes en même temps.

Flash

Jeune expert de la police scientifique de Central City, Barry Allen se retrouve doté d’une vitesse extraordinaire après avoir été frappé par la foudre. Sous le costume de Flash, il utilise ses nouveaux pouvoirs pour combattre le crime.

Comme je vous ai dit juste au dessus, Flash est dans la continuité d’Arrow sans être pour autant une copie. Totalement différente, elle n’en reste pas moins une série de l’univers DC Comics.

Pour ma part, j’ai mis plus de temps à accrocher à cette série. Même si l’intrigue est bonne il faut vraiment tenir sur les premiers épisodes pour ne pas lâcher face à ce côté assez répétitif. Finalement je ne suis pas déçue d’avoir tenu, car ça vaut le détour, l’intrigue nous envoie du lourd et nous fait découvrir un nouveau monde qu’on a hâte de retrouver dans les prochaines saisons.

902010 Nouvelle Génération

L’arrivée à Beverly Hills d’une famille. Le père, Harry Wilson, est un ancien élève du lycée de Beverly Hills. Il s’était installé à St Louis après avoir obtenu son diplôme. Le voilà forcé de revenir en ville lorsque sa mère, une actrice sur le retour, sombre dans l’alcool. Il est accompagné de son épouse, leur fille Annie, ainsi que leur fils adoptif Dixon. Les deux adolescents doivent s’intégrer dans leur nouvel environnement et s’y faire des amis…

Malgré les 19 séries que je suivais, j’avais envie de renouveau, donc j’ai voulu trouver une série à la Gossip Girl, Frères Scott.. Et j’ai trouvé !! Alors je sais, cette série est vieille, finie et quand on lit ce résumé, on se dit “Mais ça doit être tellement nul”.

C’est la série d’adolescentes par excellence : amour, sexes, jeunes riches, beaux garçons.. La vie américaine de ces fils et filles à papa comme on aime. Avec leurs histoires à deux balles et parfois juste impossibles, mais qu’on adore et qu’on rêverait de vivre (si si, ne mentez pas, ce n’est pas joli). Parfois, je vous avouerait qu’on les envie un peu, entre l’argent à outrance et les fringues de rêves que portent ces filles. Et pour dire vrai, c’est aussi qu’il n’y a que des beaux garçons qui feraient tout pour leurs beaux yeux.

New Girl

Depuis qu’elle a découvert l’infidélité de son petit ami, Jess, une jeune femme naïve et maladroite, partage un appartement avec trois garçons : Schmidt, Nick et Winston. Cette cohabitation change leur quotidien à tous. Entre leurs déboires sentimentaux respectifs, la petite bande cherche sa place dans le monde.

Je termine cet article avec une série pour laquelle j’ai dû m’y reprendre à deux fois avant de vraiment la regarder. En vérité, il y a un peu plus d’un an, j’ai tenté l’épisode 1, ça m’a gonflé.. Puis quelques mois plus tard, nouvel essai. Verdict après 20 min (oui c’est court donc super pratique) : ok, pourquoi pas, allez, on se met l’épisode 2… Résultat, je me suis fait les 4 saisons en à peine 1 mois.

Franchement, si comme moi, vous avez du mal au début, forcez vous à tenir un peu plus longtemps vous verrez ça vaut carrément le détour. Vous tomberez très vite amoureuse de Nick et vous attraperez la folie de notre Jess adorée.

Le premier article sur les séries est terminé, mais je reviens tellement vite pour vous raconter et peut être vous dénicher vos prochaines séries.

Je vous embrasse et vous dis à très vite. ღ

Inès alias Ninou, mais plus connu sous le pseudonyme "Inès'plicable cette nana". Jeune lilloise de 24 ans qui adore papoter et partager ses découvertes et ses passions au travers des réseaux sociaux et de son blog. On se dit à très vite ? ❤
3 commentaires
  1. Ce week-end, j’ai découvert la série how to get away with murder et en effet, gros coup de coeur. Avec mon copain, on a dévoré la saison 1 en une journée. Franchement, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une série qui sache me garder autant en haleine. Vivement les prochaines épisodes ! x

    1. Ah ravie que tu aimes !! Je l’avais dis cette Serie est juste terrible. Plus que deux épisodes avant la pause hivernal malheureusement

  2. En ce qui me concerne, j’adore How to get away with Murder mais principalement, si ce n’est exclusivement, pour le personnage d’Annalise Keating et l’actrice qui l’incarne, Viola Davis. Le reste du casting est soit clairement en-dessous (coucou Wes, coucou Rebecca, coucou Lauren), soit sous-exploité (coucou Bonnie, coucou Frank), soit passablement inutile voire insignifiant. Bon, pour leur défense, difficile de tenir la comparaison avec l’actrice-phare mais quand même quoi… Soyez moins transparents, merde.

    Concernant New Girl, j’avais eu un gros coup de coeur pour les trois premières saisons mais tout se casse la figure à partir de la quatrième, lorsque Jess et Nick se mettent ensemble (enfin, s’aiment, puis se séparent, puis se re-aiment, puis se re-séparent parce que roh lala mais c’est qu’on veut pas la même chose mais flûte embrasse-moi viens on se barre au Mexique JE DIS STOP). La série perd instantanément toute sa fraîcheur et sa légéreté, donc en gros tout ce qui faisait sa particularité depuis la saison 1. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *