Nomophobe, je suis nomophobe…

Connaissez-vous la nomophobie ? Ce mot est assez récent dans la vie de tous les jours, et forcément, puisqu’il est en lien avec la technologie et particulièrement notre téléphone.

Qu’est-ce que la nomophobie ?

La nomophobie est un mot qui vient de “no mobile phobia”, vous comprenez donc assez rapidement où je vais en venir. En effet, cette phobie vient de la peur d’être séparé, ne serait-ce qu’un instant, de son téléphone portable. Outre le fait que ce soit l’objet qui nous donne cette phobie, ce sont surtout ce qu’on y trouve dedans : sms, appels, réseaux sociaux, applications…

Maintenant, et ce chiffre fait peur, si je vous dis que l’on est plus de 50% à l’être, me croyez-vous ?

Pourquoi suis-je nomophobe ?

Pour savoir si vous êtes nomophobe il y a le symptôme le plus classique : peur de ne pas voir quelque chose. Grossièrement, c’est un peu ça l’idée.
En effet, selon de nombreuses études, on devient vite anxieux si nous ne captons plus de réseaux, si notre batterie est faible ou même (pire) on perd son téléphone.

Et je viens de vous résumer exactement mes symptômes. Les gens qui me connaissent, le savent, s’ils n’ont pas de retour à leurs messages dans les 5min (même 2min) qui suivent, c’est qu’il y a clairement un problème. Je ne sais me passer de mon portable, je me lève avec, je me couche avec, je vais au petit coin avec.. Oui oui, h24.

Bon, depuis peu, j’ai instauré la règle à l’appartement de laisser le portable dans le salon la nuit du samedi au dimanche, pour avoir une nuit sans fixer le téléphone. Mais vous imaginez bien que la première que je fais en me levant le dimanche, c’est d’aller le retrouver..
Le pire dans tout ça ? C’est quand je me demande ce que finalement, je perds en le laissant 1h seul dans son coin .. Eh bien rien ! La vie continue de tourner

Mon problème, la peur de louper quelque chose, de ne pas répondre au bon moment.. Un stress inutile soyons clair !

Alors que faire pour y remédier ?

Nous n’irons pas dans l’excès en disant qu’il faut arrêter d’utiliser le portable, car clairement, c’est impossible ! Par contre, on peut penser à réduire son attachement à cet objet. Déjà, si quelqu’un envoie un snap, messenger, sms ou autres, est-ce réellement urgent ? Bon ok, le sms, vous pouvez le regarder, il ne faut pas déconner, mais si c’est une simple conversation, est-ce que vous pensez que la personne attend dans la seconde qui suit une réponse ? (surtout si elle-même, a mit 30 min à vous répondre).
De plus, les réseaux sociaux ou application de jeu, c’est tout pareil, ont-ils besoin que l’on soit constamment dessus ? Les créateurs oui, ils veulent de l’argent, mais sinon.. Bah non !

Du coup, le conseil le plus sûr, c’est de savoir quitter son portable quelques minutes puis quelques heures (on n’ira pas jusqu’à quelques jours – je ne suis pas aussi timbrée).

Et vous ?

Me voilà démasquée et mise à nue face à ce problème existentielle (attention ici, c’était de l’ironie comme souvent sur le blog – ne vous y méprenez pas). Mais vous, oui oui, toi personne devant ton écran en train de lire cet article, es-tu, toi aussi, nomophobe ?

On se retrouve quand même sur les réseaux