Bonsouère !

Comme il fait moult temps depuis la dernière fois pas vrai ?! Bon clairement je ne vais pas te faire un petit récapitulatif de ma vie mais en gros je suis occupée, et quand je ne le suis pas je me perds dans les méandres de Netflix. Netflix c’est le MAL ! Bref, à peine revenue je me perds déjà, ça va être compliqué cette histoire je le sens…

Aujourd’hui je te livre mon coeur et mon âme sur la table, dépouille les et fais-en ce que tu veux car mes tripes et moi on te parle de notre cheval de bataille depuis plusieurs années : l’acné.

Quand on me parle d’acné, de pustule et autres germes.

Partie 1, chapitre 1, section a : petite rétrospective de ma peau (promis c’est pas aussi chiant que ça en a l’air).

Globalement j’ai jamais eu de problème de peau. Un bouton tous les mois (tous les 28 jours même, les connaisseurs sauront de quoi je parle), peau normale bref jusque là pas vraiment de quoi me plaindre tu en conviendras ! Seulement depuis 3 ans (actuellement âgée de 25 ans et 12 mois ++) c’est la merde. ni plus ni moins.

– Hé Michel, y’a Jacky Hervé qui m’a dit qu’il était là pépouze sur le menton de la grosse depuis au moins trois semaines. Il prend le soleil, ça te dit qu’on aille le rejoindre ?

Et depuis ça ne s’est pas arrêté. Mon visage ressemblait à la Côte d’Azur en plein mois d’août : beaucoup d’arrivées, peu de départs. Ah oui j’ai failli oublier de te dire qu’en plus je suis atteinte du syndrome de Je-T’explose-Te-Gratte-Ne-Te-Laisse-Pas-Tranquille et ensuite je me plains d’avoir des cicatrices. Sorry not sorry !

Ils ont commencé à arriver comme ça, pas annoncés en plus. J’avais beau essayer les remèdes miracles des copines/esthéticiennes/bloggeuses. rien n’y faisait. Et depuis quelques semaines je suis plutôt tranquille. J’ai pas dit que j’étais débarrassée encore ! Ca a l’air d’être en bonne voie mais si je dis que je suis libre (je te parie ce que tu veux que trois jours après avoir posté cet article ils reviennent les cons)…

Du coup je me suis dit que j’allais te parler de mon expérience. Attention, c’est pas parce que sur moi que ça a marché que c’est une vérité absolue, je ne suis pas responsable de ta vie, toussa toussa. (j’ai pas contacté d’avocat pour écrire les mentions légales donc je vais m’arrêter là mais t’as compris le topo).

Viens en au fait !

Règle noumérrrrro ouno : te prends pas la tête

Bah ouais bichette, la vie c’est pas si compliqué. Moi aussi j’ai essayé de trop écouter ma peau. A base de « mes joues ont des plaques de sécheresse je vais leur tartiner de la crème trop riche, mais ma zone T brille donc ban sérum matifiant dans ta gueule ». Non. Non. Non. J’ai une routine composée de pas beaucoup de produits, c’est presque tous les mêmes le matin et le soir. Et bah devine quoi ? C’est ma peau qui s’est adaptée finalement. Less is more baby (sauf quand y’a -25% chez Sephora, faut pas déconner non plus)

Quand tu expliques à la vendeuse que tu veux un produit : hydratant, matifiant, couvrant, indétectable sur la peau, tenue 48h, facile à démaquiller, qui purifie la peau mais qui ne l’agresse pas.

Deuxième règle : arrête de faire la girouette

Moi aussi j’ai envie de tout tester et à gogo. Mais la règle de base c’est la stabilité. Trouve toi de bons produits et fais leur confiance. Parce que les produits miracles qui marchent en deux heures c’est même pas en rêve que j’applique ça sur moi. Je ne veux pas camoufler, je veux traiter. Donc j’ai acheté des produits après mûre réflexion et je leur laisse une vraie chance. J’entends par là au moins un mois de mise à l’essai et pas trois jours…

Surtout qu’en plus, ta peau c’est un diesel, donc tu mets ta crème un mois, tu changes bah tu auras les effets de la première crème que deux mois après. Et oui, y’a à peu près 10 couches de peau donc le temps que l’info aille à la source et reparte en surface tu as le temps de voir venir le truc…

Quand ta peau n’arrive pas à suivre tes tests hebdomadaires.

Dernière règle (oui déjà) : laisse faire le temps

« Hein wé andiré un titre de chansson LOL. »

Et dans mon cas je pense que ça a été une question de patience aussi. Si j’ai eu de l’acné à 23 ans et pas avant c’est que c’est une connerie hormonale. Elle est venue, elle a vu, ça lui a plu. En ce moment elle se barre, j’en profite parce je ne sais pas combien de temps ça va durer. Donc prends ton mal en patience, et au pire on s’en fout et tes problèmes ne dérangent que toi. Parce que tous les produits soit disant miracles auront beau faire, si c’est hormonal tu te démerdes et pi’ c’est tout !

Quand tu réalises que ton cas est une peine perdue.

Si on résume : je n’ai pas de remède miracle (MAIS souviens toi de mon précédent article sur les règles à suivre pour avoir une belle peau), fous la paix à ta peau et sois belle toute nue. Attention, toute nue c’est sans makeup, ne défile pas à oilpé dans ta rue, tu risques l’arrestation pour outrage à la pudeur. Et clairement, si on peut éviter, c’est mieux !

Ta tête après avoir lu mon super article de conseils.

J’espère que mon article – inutile, qui ne t’a rien appris mais qui reste beaucoup trop long pour le manque d’information qu’il contient – t’a plu. Arrête de te prendre la tête Ginette, y’a plus grave dans la vie (genre mon vernis qui a teint mes ongles malgré la pose d’une base on en parle ou pas ?! Putain ma vie c’est d’la merde !)

On se quitte en musique avec un classique de type efficace qui passe en ce moment en boucle dans ma playlist.

Bisous sur tes deux joues.